Patrimoine naturel

Le Parc régional des Grottes de Škocjan se trouve dans le Karst classique – le pays de la bora, du jambon et du teran. Ici, le mot Karst est écrit avec la majuscule, et les gens du Karst sont robustes. Veuillez comprendre comme vous voulez.
Le Karst s’étend entre la mer Adriatique et la partie du continent où les explorateurs, pour la première fois au monde, ont commencé à découvrir et à explorer sérieusement et professionnellement les formes, les grottes et les autres phénomènes karstiques. Le terme utilisé au niveau international dans la karstologie pour désigner la doline (« dolina » en slovène, signifiant vallée) trouve son droit de cité dans les dolines de Škocjan (la Grande doline et la Petite doline) où la Reka se perd pour la dernière fois dans le souterrain. Depuis les temps préhistoriques, ces lieux ont fait l'objet de célébration et d'attention particulière.

En 1986, les Grottes de Škocjan et leurs alentours ont été inscrits par l’Unesco sur la liste du patrimoine mondial, en 1999, sur la liste de Ramsar, et en 2003, sur la liste des zones MAB. Les milieux professionnels du monde ont ainsi reconnu l’importance de cette région et de son caractère unique. En tant que zone karstique naturelle la plus caractéristique et d’importance mondiale, elles sont placées parmi les trésors de la Terre. Nous sommes donc moralement et éthiquement obligés à les préserver pour la postérité.

Le passage du flysch au calcaire sur le karst de contact fait des Grottes de Škocjan l’exemple classique et unique des phénomènes pareils.

skocjan caves foto naravna dediscina 1

Le Parc régional se trouve dans un paysage karstique très caractéristique et unique au monde : dans un même endroit, on trouve le plus grand nombre de particularités naturelles ou d’éléments du patrimoine naturel sous forme de phénomènes ou curiosités karstiques ou autres. Avec son réseau des grottes, ses dolines d’effondrement et ses monuments naturels particuliers, le Parc représente l' « architecture » karstique classique. L’unique représentation de la flore et de la faune unies dans une harmonie exceptionnelle dans un endroit très petit signifie que cette zone est marquée par une biodiversité et une abiodiversité très grandes, et ce sont ces mêmes raisons qui la rend à la fois très intéressante et vulnérable. Les employés du Parc avec la collaboration des habitants locaux consacrent beaucoup d’attention surtout à la préservation des écosystèmes naturels et de la vie des gens dans le milieu naturel authentique.

« Comme lors de l'expérience de l’idylle alpine au cœur des sommets, je suis continuellement prise par la nature sauvage et les dimensions immenses des dolines d’effondrement, des salles et parois souterraines, par la finesse, l’endurance et une sorte de résistance des cheveux-de-Vénus et des auricules ainsi que par le mystère, la sauvagerie et les caprices de la Reka et de ses affluents. » (Mr. D. Rojšek). La puissance de la nature qui rappelle à l’homme sa propre insignifiance et fragilité. Ici, on peut aisément comprendre pourquoi, autrefois, les gens imaginaient que cet endroit était habité par les forces surnaturelles.

Les Grottes de Škocjan sont un réseau très ramifié de passages d’une longueur totale de 6,2 km où, pour atteindre le point le plus bas, il faut descendre 223 mètres. C’est le phénomène naturel du Karst classique le plus grand et le mieux connu. Les grottes comprennent onze objets spéléologiques reliés par la Reka ou les dolines d’effondrement. Les changements des endroits des pertes dans le passé géologique ont, à ce point de contact sous les salles souterraines, provoqué la formation de nombreuses dolines d'effondrement. La Grande doline et la Petite doline fascinent les visiteurs par leurs 163 mètres de profondeur et une extrême diversité des espèces végétales et animales. La plus belle vue sur les deux dolines avec le pont naturel et la grotte qu'elles séparent – la Grange de Mikl nommée d’après l’explorateur et l’habitant local Franc Cerkevnik Mikl – est du belvédère. Les Grottes de Škocjan constituent le commencement du système souterrain des grottes avec une énorme gorge souterraine, de nombreux lacs et chutes d'eau qui ne font pas seulement partie du patrimoine naturel, mais aussi du patrimoine culturel. La gorge atteint à plusieurs endroits plus de 100 mètres de hauteur. Les Grottes de Škocjan ont aussi la plus grande salle souterraine d’Europe dont la coupe présente une superficie de 1,2 hectares, et son volume remarquable est de 2 millions de m3. Un des traits caractéristiques des Grottes de Škocjan sont aussi les concrétions de différentes formes, dont les Gours (« Ponvice ») que la Poste de Slovénie a fait figurer sur les timbres et les grandes concrétions dans la Grande salle dominées par l’énorme stalagmite. La Reka coule sous terre sur presque 40 km de distance jusqu’aux sources de la Timava dans le Golfe de Trieste. Dans le souterrain, elle cache jalousement l’exceptionnelle richesse du patrimoine naturel qu’il faut encore découvrir et valoriser.

Avant de se perdre dans les grottes, la rivière a formé à la surface une gorge de 2,5 km de long creusée dans le calcaire. Tandis qu’autrefois, le château s’érigeait sur son bord, aujourd’hui, ses bords sont toujours ornés d’intéressantes curiosités botaniques et animales.

skocjan caves foto naravna dediscina 2

Dans la zone protégée se trouve le patrimoine naturel protégé par la loi. En raison de leur valeur naturelle et esthétique particulière les phénomènes suivants ont été déclarés monuments naturels en 1996:

  • la Petite doline et la Grande doline jusqu’au bord de la doline d’effondrement;
  • le gouffre Okroglica;
  • les parois et les bords de la vallée aveugle de la Reka de 150 mètres de longueur et de largeur devant l’entrée dans la Salle de Mahorčič;
  • les grottes souterraines dans le Parc:
    • les Grottes de Škocjan (le réseau des grottes de Škocjan);
    • la Grotte sur le Prevala II (Grottes des mouches);
    • la Petite grotte sur le Prevala (Grottes des squelettes);
    • la grotte Škrlica;
  • Kapnik v Lipjih jamah pri Divači.

Loi sur le Parc régional des Grottes de Škocjan (ZRPSJ) (JO RS, n° 57/96)

Ecrit par: Tomaž Zorman.