Géologie et hydrologie

Les Grottes de Škocjan se sont formées dans les calcaires crétacés et paléogènes près du contact avec les flyschs imperméables éocènes. Ce contact des roches à quelques kilomètres au sud est important pour la création et la formation des grottes.
Géologie
Sur les flyschs composés de grès siliceux, de conglomérats et de marne s’accumulent les eaux de la grande rivière Reka qui coule à la surface et, après qu’elle atteint le terrain calcaire, disparaît dans les Grottes de Škocjan. La formation et la direction des conduits ont été le plus fortement influencées par la stratification et la déformation tectonique, à savoir les plans de stratification – les joints entre les strates des roches – ainsi que les failles et les zones de chevauchement.

skocjan caves foto obmocje geologija 1

Hydrologie
La grotte a été creusée par la rivière à perte Reka qui s'alimente surtout sur les flyschs imperméables. Son débit moyen est de 8,95 m3/s, mais peut, lors de fortes inondations, atteindre jusqu’à 387 m3/s. Après de fortes précipitations, la Reka inonde dans la grotte ; le niveau des eaux peut monter jusqu’aux 30 mètres, les inondations les plus grandes ont atteint 132 mètres.

Au départ des Grottes de Škocjan, la Reka coule environ 35 kilomètres dans les courants souterrains jusqu’aux sources de la Timava en Italie. Son cours est en grande partie inconnu et ne peut être atteint que dans les rares gouffres profonds (de 320 mètres de profondeur maximum) où les siphons empêchent l’exploration des canaux souterrains mystérieux.

On suppose qu, avant le pléistocène (qui durait environ 2 millions d'années), la Reka coulait à la surface depuis sa source dans le flysch à travers le Karst vers la mer. En raison de la karstification du terrain, elle passait progressivement sous la terre en creusant une gorge dans les calcaires dont témoignent les terrasses de la rivière. Dans la grotte aussi, on peut suivre l'abaissement progressif du niveau des conduits dans lesquels coulait la Reka. Le niveau supérieur (le plus vieux) qui est le mieux préservé se situe dans la partie des grottes que les touristes peuvent voir en partie : la Grotte de Czoernig, la Grotte de Brihta, la Fenêtre – Grange de Mikl, la Salle des gours, la Grotte silencieuse. A un niveau inférieur (plus récent) – à l’époque, la Reka se perdait dans la doline en cuvette Sapendol en contrebas du village Gradišče – se sont formées la Grotte de Tominc et la Grotte de Schmidl. Bien que la Reka se perdît à différents endroits, elle coulait, dans le souterrain, pour la plupart dans le même conduit – aujourd’hui, le Canal de Hanke – en l’approfondissant, créant ainsi de vastes salles souterraines.

skocjan caves foto obmocje hidrologija 1

Ecrit par: Borut Peric