Archéologie

La zone des Grottes de Škocjan et de ses environs se caractérise par une extrême richesse d’importants sites archéologiques vieux jusqu’à 5000 ans. Ils portent le témoignage de l’importance transrégionale que la zone de Škocjan revêtait dans le passé lointain.
On trouve parmi les plus importants sites la Grotte des mouches, le cimetière au-dessous de Brežec, la Grotte des squelettes, l‘habitat de Škocjan, la Grotte de Tominc. Les vestiges archéologiques exceptionnels à Škocjan qu’on peut difficilement comparer aux autres vestiges dans la région plus étendue datent du dernier millénaire avant Jésus-Christ. Ils peuvent être liés notamment à la sphère du culte qui était le plus probablement le moteur essentiel de la prospérité de la population dans la région.
A proximité immédiate de Škocjan et de l’entrée de la Reka dans le souterrain, on compte plus de 30 sites archéologiques. Nombre de ces sites sont surtout souterrains, et parmi ceux-ci, il convient de présenter quelques-uns des plus importants.
Les découvertes archéologiques dans la Grotte de Tominc et la Grotte de Roče datent de l’âge du cuivre et du premier âge du bronze (de la période 3000–1700 av. J.–C.). Certainement, les objets trouvés dans les deux grottes exigent une évaluation moderne, surtout la situle de cuivre et le poignard à manche trouvés dans la Grotte de Tominc qui ne sont pas des objets de cette période qu’on trouve habituellement. Actuellement, en ce qui concerne l'utilisation fonctionnelle de la Grotte de Tominc, il est considéré que celle-ci servait de sanctuaire dès les premières traces de la présence de l’homme.

La Grande grotte sur le Prevala ou la Grotte des mouches est un gouffre de plus de 50 mètres de profondeur au sud de Škocjan. Dans le monceau de pierres au fond du gouffre, une grande quantité d'objets de bronze et quelques rares objets de fer ont été découverts; la majorité a été cassée et certains ont été partiellement fondus à cause de l'exposition au feu. Parmi ces plus de 1000 objets, les armes sont de loin les plus nombreuses: surtout les pointes des lances, mais aussi des haches à douille, des épées, des casques et des fragments de la vaisselle de bronze. Ces objets datent de la période du XIIe au VIIIe siècle av. J.–C. et sont apparemment le vestige des offrandes et des rites de culte que les habitants de cette époque faisaient au-dessus de la Grotte des mouches. Certains des objets sont considérés être d’origine méditerranéenne, tandis que bon nombre d’autres sont d’origine pannonienne. Dans cette période de temps, il existait, au-dessus de la Grotte des mouches, un sanctuaire d’importance transrégionale connu aussi dans les pays s’étendant de la Plaine pannonienne jusqu’en Italie centrale. La prospérité de la communauté colonisant à cette époque Škocjan et ses environs peut s’expliquer par le contrôle qu’elle exerçait sur une ville du culte de telle importance.

skocjan caves foto arheo 2

skocjan caves foto arheo 3

La plus importante des nécropoles de cette période, c’est la nécropole au-dessous de Brežec avec ses 325 tombes à urnes. Parmi les tombes plus anciennes datant des XIe et Xe siècles av. J.–C., il convient de mentionner quelques objets de fer (la lame, la hache) qui apparaissent dans la région 200 ans avant l’imposition de masse du fer en Europe centrale ! La plupart des tombes au-dessous de Brežec datent des IXe et VIIIe siècles av. J.–C. Le mobilier funéraire exceptionnel a été découvert dans les tombes des hommes : les épées qu’on découvre très rarement dans les tombes de cette période.

Dans l’âge du fer, l'importance de Škocjan a probablement quelque peu diminuée puisque les indications de la présence de l’homme après le VIIe siècle deviennent plus rares. Mais la vie dans la région n’a pourtant pas disparue comme en témoigne la tombe du VIe siècle av. J.–C. dans lequel ont été trouvés une situle céramique cannelée, mais aussi quelques trouvailles exceptionnelles comme le Trésor de Škocjan – le dépôt de nombreux objets de bijouterie, dont les colliers, les bracelets, les pendentifs et les perles d’ambre datant de l'époque autour de l’an 400 av. J.–C. qui ont été découverts par hasard près de l'enceinte sud de l'habitat de Škocjan.


L’autre découverte de grande importance a été faite dans la Grotte des squelettes. Sur la bordure supérieure de la situle en bronze provenant de l’une des tombes, on peut lire l’inscription .o..s.tiiare.i. en lettres vénètes qui est la plus vieille inscription découverte en Slovénie. Cette découverte relie Škocjan du IVe siècle av. J.–C. à la région des Vénètes dans le nord-est de l’Italie et suggère en même temps la connaissance précoce de l'écriture qui, à l'époque, était liée surtout à la sphère du culte.

skocjan caves foto aheo 1

Le dernier millénaire avant Jésus–Christ est ainsi la période qui a laissé à Škocjan des vestiges archéologiques exceptionnels qu'on ne peut que difficilement comparer aux découvertes faites dans les autres régions de la Slovénie ou même ailleurs. Ces vestiges peuvent dans une large mesure être liés à la sphère du culte qui était probablement le principal moteur de la prospérité de la population habitant la région de Škocjan.
Parmi les rares découvertes, il faut mentionner aussi le dédicace à l'empereur Auguste à Škocjan et le christogramme datant des débuts du christianisme qui ont été découverts dans la Grotte de Tominc.

Ecrit par: Borut Peric, Samo Šturm